Ghosting lors des processus d’embauche : comment y faire face ?

Ghosting lors des processus d’embauche : comment y faire face ?

 

 

Vous venez de trouver LE candidat idéal, celui qui correspond en tous points à vos attentes. Problème, après l’avoir reçu en entretien de multiples fois et lui avoir proposé une prise de poste, le candidat ne répond plus à vos appels et à vos e-mails. C’est que l’on appelle le Ghosting !

Comment réagir face à ce phénomène déstabilisant ? Quelles bonnes pratiques faut-il mettre en place pour l’éviter ? Nos conseils.

 

 

Eviter le Ghosting : faire un retour le plus tôt possible

Certains recruteurs attendent des semaines voir des mois avant de faire un retour aux candidats qui postulent. C’est une grande erreur ! Sans nouvelle de votre part après un premier contact, les candidats n’ont aucun mal à mettre votre offre de côté pour en privilégier une autre. Qu’il s’agisse d’une candidature spontanée ou à la suite d’une annonce, vous devez apporter une réponse rapide à chaque personne ayant postulé. En plus de constituer une forme de politesse et de considération, cette démarche permet à votre entreprise de faire bonne impression auprès des candidats.

 

Eviter le Ghosting : être transparent

Un candidat qui postule à l’une de vos offres d’emploi et qui reste sans nouvelle de vous tout au long de votre campagne de recrutement vous oubliera sans difficulté. S’entretenir régulièrement avec les candidats et communiquer de façon claire et honnête avec ces derniers est indispensable si vous souhaitez garder leur attention. Candidature reçue, étude du CV, rendez-vous à venir, nombre de candidats encore en lice, avancée du processus d’embauche… Prenez soin d’informer régulièrement les candidats quant à l’avancée de vos recherches.

 

Eviter le Ghosting : être rapide et concis

Dans votre quête du candidat idéal sachez que le temps peut jouer en votre défaveur, car les candidats en recherche de poste ne sont pas disponibles très longtemps. Plus ils sont compétents, plus ils sont enclins à quitter le marché du travail rapidement. C’est pourquoi vous devez faire en sorte que votre campagne de recrutement soit la plus concise possible.

Commencez par une étude efficace et minutieuse des CV que vous recevez. Après une analyse attentive, organisez un premier rendez-vous téléphonique ou vidéo afin de sélectionner certains profils ou au contraire d’en écarter. Préparez ces entretiens en amont en listant les questions auxquelles vous souhaitez obtenir des réponses. Ces différentes démarches vous permettront ensuite d’optimiser le temps en entretien face-à face !

 

Eviter le Ghosting : donner du sens aux missions

Ne pas savoir pourquoi se lever chaque matin peut entrainer une baisse de motivation et conduire au « Bored Out ». Les candidats doivent sentir que leur prise de poste jouera un rôle clé au sein de votre entreprise. Ambitions de l’entreprise, objectifs à atteindre sur du long ou court terme, projets en cours ou à venir, politique environnementale, sociale et sociétale… permettez aux talents de se projeter au sein de votre structure et de trouver un sens à leur avenir professionnel.

 

Eviter le Ghosting : ouvrir son champ de recherches

Nous vous conseillons également d’alimenter votre vivier de talents et de laisser la porte ouverte à des profils « atypiques » que vous n’avez pas forcément sollicités jusqu’à présent. Les candidats qui sortent des cases sont généralement moins prisés que les profils « formels ». De fait, ils sont davantage patients et disponibles que les autres candidats. Elargir son réseau de candidats est un moyen d’anticiper les désistements. Lorsque vous serez sur le point de faire une promesse d’embauche à un candidat, vous pourrez toujours garder quelques candidatures sous le coude afin de pouvoir rebondir rapidement.

 

 

Quoi qu’il en soit, le meilleur moyen de se prémunir contre le Ghosting est de faire preuve de réactivité, d’écoute et de compréhension vis-à-vis de chaque candidat. N’hésitez pas à contacter les consultants INOPIA, nous vous accompagnerons dans vos besoins de recrutement en Finance, Paie et Gestion.

 

 

 

Notez cet article:

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 22 novembre 2019
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
M’as-tu vu ? Le personal branding est une manière de se mettre en scène, de se promouvoir et de se faire (re)connaître. Cette (e-)réputation personnelle se construit ...

S'abonner à notre newsletter