Refuser une candidature : nos conseils

Refuser une candidature : nos conseils

 

Annoncer un refus de candidature est une épreuve souvent redoutée par les recruteurs, au point même que certains préfèrent s’abstenir d’annoncer la mauvaise nouvelle aux candidats.

Pourtant, il est important voire indispensable de prendre contact avec ces derniers afin qu’ils puissent prendre connaissance des éléments qu’ils peuvent améliorer et repartir du bon pied. Toute candidature appelle une réponse, même si elle est négative ! Voici donc quelques recommandations pour écarter une candidature avec courtoisie et professionnalisme.  

 

 

1. Personnalisez votre réponse : quelques solutions à moindres efforts sont à disposition des recruteurs pour permettre un gain de temps considérable dans le processus de recrutement. L’envoi de réponses automatiques fait partie des alternatives qui évitent aux recruteurs de rédiger une réponse pour chaque candidat. Reste que cette solution est loin d’être idéale puisque trop impersonnelle.

À la lecture d’une réponse pré-construite, le candidat a le sentiment de ne pas être considéré et donc d’être finalement un profil parmi tant d’autres. Pour parer à cela, vous devez être en mesure d’élaborer une réponse personnalisée et différente d’un candidat à l’autre.

Cette démarche est quasi indispensable puisqu’elle permet de replacer l’humain au cœur de votre processus de recrutement. Une réponse impersonnelle amplifierait la déception du candidat et ternirait votre marque employeur.

 

2. Élaborez une réponse constructive : dans l’idéal, votre retour doit être utile au candidat. Cela signifie que vous devez être en mesure de contextualiser et justifier votre choix, en mettant par exemple en lumière les points positifs que vous avez pu constater chez le candidat, ou au contraire en soulevant quelques points négatifs qui après réflexion lui permettront de s’améliorer et de rebondir rapidement. La plupart des candidats apprécient cette démarche puisqu’elle leur permet d’avancer dans leur recherche d’emploi.

 

3. Préférez l’oral plutôt que l’écrit : enfin, il est préférable d’annoncer la mauvaise nouvelle à l’oral plutôt qu’à l’écrit. Prendre le temps d’expliquer les raisons de votre choix de vive voix est un signe de politesse et de respect qui ne passera pas inaperçu aux yeux du candidat. L’oral permet une capacité d’argumentation que l’écrit ne possède pas tout le temps. De plus, il permet au candidat de rebondir sur vos propos mais également de poser les questions auxquelles il souhaite avoir des réponses.

 

 

Bien sûr, un candidat sera toujours déçu de recevoir une réponse négative.  Pour autant, vous devez faire en sorte que son expérience soit la plus agréable possible afin de ne pas ternir l’image de votre entreprise. Gardez en mémoire que les candidats refusés peuvent devenir les clients ou les candidats de demain ! 

 

Notez cet article:

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 25 juin 2019
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
M’as-tu vu ? Le personal branding est une manière de se mettre en scène, de se promouvoir et de se faire (re)connaître. Cette (e-)réputation personnelle se construit ...

S'abonner à notre newsletter